Download E-books Domaine public PDF

By Jean-Michel Maulpoix

1

Show description

Read or Download Domaine public PDF

Similar Literature books

The Visitors: A Novel

In line with a real tale of discovery, The viewers is big apple occasions bestselling writer Sally Beauman’s awesome activity of the search for Tutankhamun’s tomb in Egypt’s Valley of the Kings—a awesome combination of truth and fiction that brings to existence a misplaced international of exploration, event, and chance, and the audacious males prepared to sacrifice every thing to discover a misplaced treasure.

Small World

Veteran competitors for an particular educational chair (recently endowed with $100,000 a 12 months) do scholarly conflict with one another in what the Washington submit publication international referred to as a "delectable comedy of undesirable manners . . . infused with a unprecedented artistic exuberance". From the writer of the award-winning altering locations.

Blue of Noon (Penguin Modern Classics)

Set opposed to the backdrop of Europe's slide into Fascism, "Blue of midday" is a blackly compelling account of depravity and violence. As its narrator lurches despairingly from urban to urban in a surreal sexual and psychological nightmare of squalor, sadism and drunken encounters, his inner cave in mirrors the combating and marching at the streets outdoor.

How the Dead Dream

As a prosperous, younger real-estate developer in l. a., T. lives an remoted lifestyles. He has continually saved his distance from humans — from his doting mom to his crass fraternity brothers — yet continues to be blind to his loneliness till one evening, whereas using to Las Vegas, he hits a coyote at the street.

Additional resources for Domaine public

Show sample text content

Un poème de deux cash ou de deux cents yens, voilà ce que je voudrais devenir dans votre bouche, lorsque vous achetez une boîte de Coca rouge et blanc dans un supermarché de Brooklyn ou de Kinjuku. Les poètes ne changent pas le monde, mais sans les poètes le monde ne switch pas. Pardonnez-moi ces propos d’ivrogne. Ma vie n’est désormais qu’un lengthy et déraisonnable discours décousu. C’est pourquoi il me faut partir. Le prochain educate est à onze heures. Je changerai de quai à l. a. Garenne-Bezons où travaille mon copain Gérard. Lui aussi écrit des poèmes pour le commun des mortels entre l. a. cité des Belles vues, l’avenue de los angeles Poste et le café de l’Église. Là où les feuilles mortes se ramassent à l. a. pelle. Boeing ou mobylette, c’est toujours le dehors qui imprime au-dedans son rythme. l. a. vie est un level d’insertion à l’usage de ceux qui sont faits pour les étoiles. l. a. syntaxe d’un homme s’infléchit au fil des ans, comme ses amours. Piéton ou cosmonaute, le voyageur, c’est de l’écriture en formation. Un software, une plaque good. De ses propres mots, il n’est que le scribe. los angeles prose hint en lui son poème : de los angeles pensée qui switch de chair. On ne se baigne pas deux fois dans le même corps. Quand l. a. laptop à coudre rencontre le parapluie, cela suffit à faire une word. Belle comme un vers et galvaudée comme un poncif. Notre monde est ainsi : une affaire de coutures et d’averses. Savez-vous qu’au Japon, à tous les carrefours, on vend des parapluies pour protéger les kimonos quand les dieux font pleuvoir ? Cette statement ethnologique vérifie ma théorie. Est-il rien de plus naïvement poétique que de regarder s’en aller à petits pas pressés, sur des sandales de bois, le produit colouré d’une computing device à coudre abrité sous un parapluie, entre l’arrêt du bus et le temple d’argent. Je le disais, je le répète : aux quatre cash du monde, une femme bouge dans sa gown. l. a. poésie est l’urgence de l. a. prose. 1. Valery Larbaud, � Ode », in A. O. Barnabooth. VII Verres de saké Aux cerisiers roses et aux lanternes de pierre grise. À los angeles chevelure électrique de Shoko Suzuki : sur son kimono perle flottent les nuages peints de los angeles mer du Japon. Au thé vert, au shikansen bleu-blanc, aux enfants-dieux vêtus de rouge, aux chrysanthèmes jaunes et aux patates douces à l. a. peau violette. — J’ai marché très longtemps. Les mots passaient très vite. Toutes les choses simples étaient étranges. Toutes les words incompréhensibles. En dépit de patientes recherches, je n’ai pas rencontré de Japonaise blonde. À Kaoru Udo qui fait tourner l. a. terre dans le bon sens. Aux petits pas, aux porcelaines, aux socquettes blanches, aux pavillons construits pour observer l. a. lune. Aux cloisons de papier et aux cartes de vœux. À los angeles pâte de haricots rouges, aux forêts d’érables jonchées de mains d’enfants, aux baguettes et aux bibelots pas encore abolis. À ma sœur Anne qui de très loin me healthy venir. À mon frère Michaël qui m’offrit un lieu où dormir. Au Kansai, à Kobe et à Kagoshima, à l. a. mémoire d’Hiroshima, aux cerceaux des ponts d’Osaka, aux villages nombreux de Tokyo, au riz du matin, au riz du midi et au riz du soir.

Rated 4.32 of 5 – based on 31 votes