Download E-books Le Printemps albanais: Chroniques, lettres, réflexions PDF

By Ismail Kadare

"La dictature et l. a. littérature véritable ne peuvent cohabiter que d'une façon: en se dévorant nuit et jour l'une l'autre. L'écrivain est l'ennemi naturel de los angeles dictature. A tout speedy, même quand il se croit endormi, il l. a. wrestle. vehicle cela est inscrit dans son code génétique. l. a. dictature et l. a. littérature ne peuvent être figurées que comme deux bêtes fauves qui se prennent en permanence à l. a. gorge. Bien qu'elles aient des griffes différentes, l'une comme l'autre provoquent également des blessures différentes. Les blessures qu'essuie l'écrivain peuvent paraître affreuses, motor vehicle immédiates. Tandis que celles qu'il reason, lui, à l. a. dictature, sont des blessures à retardement, mais de celles qui ne guérissent jamais.

L'instinct de l'espèce dressant l'écrivain contre los angeles dictature, tout comme l'organisme qui devient résistant à une agression extérieure, il arrive que l'oeuvre de l'écrivain, au lieu d'être affaiblie par l. a. fièvre tyrannique, en soit endurcie."

Show description

Read or Download Le Printemps albanais: Chroniques, lettres, réflexions PDF

Best Memoir books

Service Included: Four-Star Secrets of an Eavesdropping Waiter

Caution: may possibly include fabric offensive to vegans, pharmaceutical lobbyists, and people on a low-sodium vitamin. Animals have been harmed in the course of the writing of this booklet. whereas Phoebe Damrosch used to be looking ahead to existence to occur, she supported herself via operating as a waitress. ahead of lengthy she was once the one lady captain on the four-star big apple urban eating place in keeping with Se in the course of its first yr.

Communion: A True Story

Hence starts off the main marvelous true-life odyssey ever recorded—one man's riveting account of his remarkable reviews with viewers from “elsewhere” . . . how they discovered him, the place they took him, what they did to him, and why. think it. Or don't think it. yet learn it—for this gripping tale will circulation you're keen on no different.

The Friedkin Connection: A Memoir

The long-awaited memoir from the Academy Award–winning director of such mythical movies because the French Connection, The Exorcist, and To stay and Die in los angeles, The Friedkin Connection takes readers from the streets of Chicago to the suites of Hollywood and from the sixties to this present day, with autobiographical storytelling as fast moving and excessive as any of the auteur's motion pictures.

The Magical Stranger: A Son's Journey into His Father's Life

The paranormal Stranger is a relocating tale of affection and sacrifice, fathers and sons, heroism and responsibility, infantrymen and the households they go away at the back of. On November 28, 1979, squadron commander and military pilot Peter Rodrick died whilst his aircraft crashed within the Indian Ocean, forsaking a devastated spouse, daughters, and a 13-year-old son.

Additional resources for Le Printemps albanais: Chroniques, lettres, réflexions

Show sample text content

Gjoni, l'« homme à poigne � que les intellectuels ne portaient guère dans leur cœur, alourdit encore l'atmosphère. L'éventualité d'une provocation devenait vraisemblable. L'allocution de R. Alia fut dure et ne manifesta aucune volonté de dialogue ; c'était une risk plus qu'un discours. Malgré tout, les intellectuels firent entrance. l. a. première query à être posée au Président porta sur les violences policières et les disparus de l. a. montagne aux Trous. Cette query et quelques autres du même style l'amenèrent à changer radicalement de ton et à adopter une angle défensive. los angeles dialogue autour du pluripartisme, quoique brève, fut le second le plus délicat de los angeles réunion. Elle s'engagea après los angeles pause, aux environs de quatorze heures. Malgré les attaques virulentes du Président contre ce � cheval de Troie �, nous avions résolu de réclamer le pluripartisme. G. Pashko, qui était à côté de moi, me dit à voix basse : je me lève, à présent c'est à moi de lui en parler. Je lui répondis : il vaudrait peut-être mieux que je lui en parle, moi, automobile il lui est plus difficile de se fâcher avec moi. Je préparais ma première word – �Le diable n'est pas si noir qu'il en a l'air � –, quand R. Alia, avant de nous céder l. a. parole, au Dr S. Bérisha et à moi qui étions assis côte à côte, déclara : avant que vous n'interveniez, je voudrais vous dire ceci : d'après des informations en ma ownership, il est clair que los angeles réaction internationale essaie d'utiliser le pluripartisme pour renverser par los angeles violence le pouvoir populaire en Albanie. Dites-moi si vous, vous êtes d'accord avec une selected pareille ? Dis-moi, toi, Bérisha : es-tu d'accord pour leur livrer le Parti? S. Bérisha, avec qui le Président s'était accroché à deux ou trois reprises pendant los angeles réunion, se retrouvait dans une state of affairs bien inconfortable. Il répondit à peu près en ces termes : naturellement, ce n'est pas ce que je souhaite; cependant, on ne peut jamais dire by no means more*. Et toi ? healthy le Président en se tournant vers moi. On assista alors aux répliques suivantes : * En anglais dans le texte (N. d. T. ). Moi: Je ne sais pas ce qu'il en est du element de vue légal. Lui: Tu ne le sais pas ? Un autre me répondrait ça, je le croirais, mais toi ? Moi : J'ignore remark il faut ici prendre cela. Quoi qu'il en soit, toute cette dialogue est trop lourde de sous-entendus politiques. L'académicien L. Omari intervint pour suggérer une formule plus appropriate pour l'étranger. Tel fut le débat sur le pluripartisme. Je ne suis pas parvenu à consulter le � registre confidentiel �, mais des personnes dignes de foi m'ont rapporté que c'est sans doute l. a. seule partie de l. a. rencontre à avoir été transcrite de façon inexacte. Je garde encore los angeles conviction que le greatest de ce qui pouvait être dit l'a alors été. Assistait à cette réunion los angeles quasi-totalité de l. a. destiny competition, et qu'un projet de provocation ait été monté de façon à porter à ces opposants un coup préventif qui les eût éliminés pour un temps demeure de l'ordre du vraisemblable. 26 (page 229).

Rated 4.49 of 5 – based on 27 votes