Download E-books L'économie du cinéma américain : Histoire d'une industrie culturelle et de ses stratégies PDF

By Joël Augros, Kira Kitsopanidou

Les compagnies qui dominent le marché du movie en ce début de XXIe siècle perdurent depuis les années 1920. los angeles focus des recettes au revenue de six majors, los angeles mainmise de celles-ci sur l’essentiel de l. a. construction, leur présence derrière les grands réseaux de télévision, los angeles domination américaine sur les écrans du monde, tout cela trouve son origine dans le succès d’un mode de construction spécifique : le système hollywoodien

En détaillant l’histoire, des origines à nos jours, de l’industrie cinématographique aux États-Unis, ce livre examine ses rouages et ses transformations sous l. a. contrainte des innovations techniques, de l’évolution des marchés et des publics, du contexte sociopolitique et de l. a. concurrence des autres médias. De los angeles construction à l’exploitation en salles et aux marchés annexes, il retrace les stratégies que les compagnies hollywoodiennes ont élaborées pour conserver leur prééminence dans l’offre de spectacle.

Au-delà du cas américain, c’est le fonctionnement économique du cinéma dans son ensemble qui se trouve éclairé. .

Show description

Read Online or Download L'économie du cinéma américain : Histoire d'une industrie culturelle et de ses stratégies PDF

Best Film books

Film Art: An Introduction

Movie is an paintings shape with a language and a classy all its personal. considering 1979, David Bordwell and Kristin Thompson's movie artwork has been the best-selling and most generally revered advent to the research of cinema. Taking a skills-centered strategy supported by way of examples from many classes and international locations, the authors support scholars increase a middle set of analytical talents that would enhance their figuring out of any movie, in any style.

Fantastic Planets, Forbidden Zones, and Lost Continents: The 100 Greatest Science-Fiction Films

No matter if you pass judgement on by means of field workplace receipts, awards, or serious accolades, technological know-how fiction motion pictures are the most well-liked video clips now being produced and allotted all over the world. neither is this phenomenon new. Sci-fi filmmakers and audiences were exploring significant planets, forbidden zones, and misplaced continents ever because George Méliès’ 1902 movie a visit to the Moon.

Charlie Kaufman: Confessions of an Original Mind (Modern Filmmakers)

This revealing examine seems on the impacts and inventive impulses that form one among state-of-the-art such a lot revolutionary, considerate filmmakers. • comprises greater than 20 unique interviews with Charlie Kaufman's manufacturers, cinematographers, editors, actors, and movie crews• presents a gallery of pictures from Kaufman's videos

History Goes to the Movies: Studying History on Film

Can movies be used as old proof? Do old movies make stable or undesirable historical past? Are documentaries extra priceless to historians than ancient drama? Written from a world viewpoint, this publication bargains a lucid creation to the methods motion pictures are made and used, cumulating with the exploration of the basic query, what's background and what's it for?

Additional resources for L'économie du cinéma américain : Histoire d'une industrie culturelle et de ses stratégies

Show sample text content

6 Réalisateur d’une multitude de courts métrages sonores pour le compte de Vitaphone company. 7 l. a. Vitaphone étant devenue filiale à a hundred % de l. a. Warner en 1927, William Fox n’est plus en mesure de jouer le rôle de challenger de l. a. Warner sur ce terrain. Les négociations qui débutent en septembre 1926 entre los angeles Fox, normal electrical, filiale de l. a. RCA, et le conglomérat de l’édition musicale Brunswick-Balke-Collender pour mettre en position une alliance permettant à los angeles Fox d’explorer les possibilités commerciales du Pallophotophone (futur Photophone) contrôlé par l. a. RCA tombent à l’eau. David Sarnoff, président de l. a. RCA est absent lors des négociations. À son retour, il met fin aux plans de l. a. Fox. Pour concurrencer Western electrical, normal electrical doit négocier avec les plus grands producteurs hollywoodiens. En octobre 1946, Sponable s’exprimant lors du congrès annuel de los angeles Society of movie and tv Engineers (SMPTE) dira que si cet accord avait été effectivement conclu, cela aurait probablement modifié le cours de l’histoire du cinéma sonore aux États-Unis. eight Sur l. a. stratégie Movietone de l. a. Fox, cf. Crafton, 1997, et Gomery, 1976. nine los angeles distribution des sights chantées et parlantes est arrêtée en mai 1930. 10 Movietone information ouvre un section spécialisé de l’exploitation cinématographique qui durera jusqu’à l’apparition de l. a. télévision. los angeles Warner ne possédera jamais de département d’actualités. eleven l. a. Fox exige des grands circuits d’exploitation qu’ils signent des accords d’exclusivité sur cinq ans avec des tarifs deux fois supérieurs à ceux des actualités du muet. Considérant que son accord avec Western electrical lui accordait le droit exclusif de produire des actualités sonores, William Fox tentera d’empêcher toute concurrence. 12 Marginal dans les tournages de l. a. majorité des studios (à l’exception de l. a. Warner et de First National), l’enregistrement du son sur disque sera abandonné (même par l. a. Warner) dès 1931. Néanmoins, l. a. plupart des studios continueront (même ceux qui ont toujours effectué l’enregistrement en son optique, comme l. a. Fox, courseé ou RKO) à distribuer des types sur disque pour l’ensemble de leur sorties afin de satisfaire los angeles demande des exploitants. l. a. MGM distribue ses movies dans les deux models en 1930. En mars 1932, il reste encore three 500 salles non équipées pour le son optique (Crafton, 1997). thirteen Les studios hollywoodiens n’ont jamais formellement ratifié cet accord. 14 En 1925, AT&T a des ressources de financement presque sans limite qui los angeles classent parmi les entreprises les plus importantes du monde. Son capital dépasse les 2,9 milliards de money et ses revenus se montent à 800 hundreds of thousands de cash (à une période où le revenu nationwide s’élève à seventy six milliards de dollars). Cf. Gomery Douglas, � the arriving of Sound : Technological alterations within the American movie �, in Balio, 1985. 15 Selon Gertrude Jobes (1966), Zukor avait offert aux frères Warner 10 hundreds of thousands de cash pour leur compagnie. William Fox, de son côté, avait fait une offre de 12 hundreds of thousands de funds mais les frères Warner en demandaient forty.

Rated 4.61 of 5 – based on 4 votes