Download E-books Poétique de la prose (choix) PDF

By Tzvetan Todorov

Show description

Read or Download Poétique de la prose (choix) PDF

Similar Literary Criticism books

How to Read Literature Like a Professor: A Lively and Entertaining Guide to Reading Between the Lines, Revised Edition

A completely revised and up-to-date variation of Thomas C. Foster’s vintage guide—a energetic and pleasing advent to literature and literary fundamentals, together with symbols, subject matters and contexts, that indicates you the way to make your daily analyzing event extra lucrative and stress-free. whereas many books could be loved for his or her simple tales, there are frequently deeper literary meanings interwoven in those texts.

Ideas and the Novel

During this eye-opening e-book, Mary McCarthy stocks her love of the unconventional and her worry that it really is turning into an endangered literary species He had a brain so high-quality that no thought might violate it. So starts Mary McCarthy's attention-grabbing serious research of the radical (and its practitioners) from her double-edged viewpoint as either reader and author.

Lectures on Russian Literature

The author’s observations at the nice nineteenth-century Russian writers-Chekhov, Dostoevsky, Gogol, Gorky, Tolstoy, and Turgenev. “This quantity. .. by no means as soon as fails to coach and stimulate. this can be a nice Russian speaking of significant Russians” (Anthony Burgess). Edited and with an advent through Fredson Bowers; illustrations.

The Meaning of Shakespeare (Volume 2)

In brilliant and authoritative volumes, Harold C. Goddard takes readers on a journey throughout the works of William Shakespeare, celebrating his incomparable performs and unsurpassed literary genius.

Extra info for Poétique de la prose (choix)

Show sample text content

Tous ses morts étaient morts pour l. a. seconde fois. » Il faudra donc gravir encore une marche. Stransom, après avoir été gravement malade, revient à l’église. Il porte dans son cœur te pardon pour Acton Hague. Son amie l’y retrouve ; un changement symétrique s’est opéré en son sein : elle est prête à oublier son mort precise et à se consacrer au culte des morts. Ce culte subit ainsi son ultime sublimation : ce n’est plus l’amour, l’amitié ou le ressentiment qui le détermine ; on glorifie l. a. mort natural, sans égard à ceux qu’elle a touchés. Le pardon abolit los angeles dernière barrière sur los angeles voie de l. a. mort. Alors Stransom peut confier à son amie sa propre vie dans los angeles mort et il expire entre ses bras, tandis qu’elle ressent une massive terreur s’emparer de son cœur. VI Nous voici confrontés à los angeles dernière variante de cette même photograph dans le tapis : celle où l. a. position qu’occupaient successivement le caché, le fantôme et le mort se trouve prise par l’œuvre d’art. Si d’une manière générale l. a. nouvelle a tendance à devenir, plus que le roman, une méditation théorique, les nouvelles de James sur l’art représentent de véritables traités de doctrine esthétique. los angeles selected authentique (1892 ; traduit dans le Dernier des Valerii) est une parabole assez easy. Le narrateur, un peintre, reçoit un jour los angeles visite d’un couple qui porte tous les indices de los angeles noblesse. L’homme et l. a. femme lui demandent de poser pour des illustrations de livres, qu’il pourrait faire, vehicle ils sont réduits à un état d’extrême pauvreté. Ils sont sûrs de convenir bien à ce rôle vehicle le peintre doit représenter précisément des gens des periods aisées auxquelles ils appartenaient auparavant. � Nous pensions [dit le mari] que si vous aviez à dessiner des gens comme nous, eh bien, nous nous rapprocherions beaucoup de l’idéal. Elle en particulier — s’il vous faut une femme du monde, dans un livre, vous savez. » Le couple est effectivement l’« article authentique » mais cette propriété ne facilite nullement le travail du peintre. Au contraire même, ses illustrations deviennent de plus en plus mauvaises, jusqu’à ce qu’un jour un de ses amis lui fasse remarquer que los angeles faute en est peut-être aux modèles… En revanche, les autres modèles du peintre n’ont rien d’authentique mais lui permettent les illustrations les plus réussies. Une certaine Miss Churm � était une uncomplicated faubourienne à taches de rousseur, mais able de tout représenter, depuis l. a. dame raffinée jusqu’à los angeles bergère » ; un vagabond italien, au nom d’Oronte, convient parfaitement aux illustrations figurant des princes et des gents. L’absence de qualités � réelles » chez Miss Churm et Oronte est ce qui leur confère cette valeur essentielle, nécessaire à l’œuvre d’art ; leur présence chez les modèles � distingués » ne peut être qu’insignifiante. Le peintre explique cela par sa � préférence innée pour l’objet suggéré sur l’objet réel ; le défaut de l’objet réel se trouvait facilement être son manque de vertus suggestives. J’aimai les choses qui semblaient être.

Rated 4.39 of 5 – based on 36 votes