Download E-books Une Chance pour le Temps: Journal 2007 PDF

By Renaud Camus

Une des exclamations favorites de ma mère, après les heureuses journées de voyage ou d’excursion dont elle vient d’énumérer les mérites et les plaisirs, c’est : « Et puis alors : une likelihood pour le temps ! »

Show description

Read or Download Une Chance pour le Temps: Journal 2007 PDF

Best Nonfiction books

Signals and Systems (2nd Edition)

This authoritative ebook, very hot for its highbrow caliber and contributions presents an excellent starting place and life-long reference for someone learning crucial tools of recent sign and method research. the foremost adjustments of the revision are reorganization of bankruptcy fabric and the addition of a wider diversity of problems.

Letters from Mexico

Written over a seven-year interval to Charles V of Spain, Hernan Cortes' letters supply a story account of the conquest of Mexico from the founding of the coastal city of Veracruz till Cortes's trip to Honduras in 1525.

How to Get People to Do Stuff: Master the art and science of persuasion and motivation

All of us wish humans to do stuff. no matter if you will have your clients to shop for from you, proprietors to offer you tons, your staff to take extra initiative, or your wife to make dinner—a great amount of daily is ready getting the folks round you to do stuff. rather than utilizing your traditional strategies that usually paintings and infrequently do not, what in case you might harness the facility of psychology and mind technology to encourage humans to do the things you wish them to do - even getting humans to want to do the belongings you wish them to do.

Monster of God: The Man-Eating Predator in the Jungles of History and the Mind

"Rich element and shiny anecdotes of event. .. .A treasure trove of unique truth and difficult pondering. "―The long island instances booklet assessment, entrance web page For millennia, lions, tigers, and their man-eating kinfolk have stored our darkish, frightening forests darkish and frightening, and their predatory majesty has been the stuff of folklore.

Additional info for Une Chance pour le Temps: Journal 2007

Show sample text content

Mercredi 17 janvier, dix heures du soir. C’est most unlikely à nier, je suis de très mauvaise humeur. Je suis aussi horriblement nerveux, et prêt à piquer une crise au moindre prétexte (lesquels ne manquent pas). Pierre dit qu’il va organiser pour moi une healing thermale à Ussat-les-Bains, sinistre station de l’Ariège recommandée pour les mélancoliques et les malades des nerfs. Cependant je ne suis pas mélancolique. Et jusqu’à présent, Dieu merci, ma mauvaise humeur ne tombe pas directement sur lui, Pierre, ce qui serait le comble du comble parce qu’il est d’une endurance d’ange, comme toujours, mais aussi d’une extraordinaire gentillesse avec ma mère, qu’il promène chaque fois qu’il le peut, soulageant d’autant los angeles pauvre Jeanne, mise à contribution les autres jours. Cette après-midi Pierre a emmené ma mère chez des gens du village. Il y avait european toute sorte de malentendus préalables, créés et aggravés par los angeles surdité, sur le rendez-vous pris ou pas pris. Ma mère était convaincue qu’elle devait aller là-bas à telle heure, que c’était absolument son devoir, qu’il serait très mal élevé et surtout pas gentil du tout de ne pas le faire, alors qu’en fait on ne l’attendait nullement et qu’on parut même un peu surpris de l. a. voir arriver. Ces visites sont d’ailleurs un des motifs de ma mauvaise humeur vehicle je ne tiens pas plus que cela, et même moins, à toute cette intimité avec le village, qu’elles impliquent ou qu’elles provoquent. Je ne suis pas sûr du tout que tous les voisins soient forcément enchantés de recevoir des visites d’une femme de quatre-vingt-quinze ans avec laquelle il est désormais very unlikely d’avoir une dialog et qui comprend de travers tout le peu qu’elle entend de ce qu’on lui dit. Comme on entre dans le deuxième cycle de ces visites, tout le monde ayant été vu une première fois au second de l’arrivée de ma mère pour son actuel séjour, en décembre, je me suis permis de me demander tout haut, et même très fortress, si, précisément, il y avait certitude que ces incursions d’après-midi fassent toujours bien plaisir. Ainsi qu’il était à prévoir, los angeles query a été très mal prise. Je me suis entendu adresser un éloge de l. a. communique. Il n’a fait qu’achever de me convaincre que l. a. communique était l’antithèse de l. a. connaissance. Comme ma mère, faute de bonnes lunettes et de curiosité exercée, travaillée, ne lit rien, ne fait rien, ne s’intéresse sérieusement à rien et donc passe ses journées à attendre qu’on los angeles promène et los angeles distraie, elle baptise conversation le temps qu’elle grappille auprès des uns et des autres. Cela dit l’objet vital de ma mauvaise humeur n’est pas ma mère mais E. D. F. , aujourd’hui. Au début du mois de décembre, rendez-vous nous a été donné pour le 21 en vue d’une visite d’inspection, d’étude et de devis préparatoire au passage au triphasé, dont tous les specialists disent que c’est une opération critical pour le fonctionnement de pompes à chaleur adéquates. Le 21 décembre personne n’est venu. Mais le 22 coup de téléphone, avec excuses : � Nous sommes désolés de n’avoir pas pu téléphoner hier… – Mais il ne s’agissait pas de téléphoner, mais de passer… – Ah, non, non, de téléphoner, ce que je fais maintenant, pour savoir de quoi il s’agit… » Je suis sûr qu’il avait bel et bien été query d’une visite.

Rated 4.82 of 5 – based on 43 votes