Download E-books Zombie Nation (Zombies) PDF

Una ola de miedo y canibalismo asola el corazón de Estados Unidos, al tiempo que deja una estela de infección y matanzas. El capitán de los angeles Guardia Nacional, Bannerman Clark, tiene que descubrir qué es lo que está pasando; y luego detenerlo antes de que aniquile la.

En California, el capitán descubre a una mujer atrapada en un clinic que ha sido arrasado por dementes enfurecidos. Ella puede tener el secreto de l. a. epidemia. l. a. primera novela de David Wellington, Zombie Island, exploraba un mundo abrumado por el horror. Ahora, el autor nos lleva al lugar donde todo comienza.

Show description

Read or Download Zombie Nation (Zombies) PDF

Best Horror books

American Gods: The Tenth Anniversary Edition: A Novel

Newly up to date and multiplied with the author’s most well liked text. A sleek masterpiece from the multiple-award-winning grasp of leading edge fiction, Neil Gaiman. First released in 2001, American Gods grew to become an fast vintage, lauded for its remarkable synthesis of “mystery, satire, intercourse, horror, and poetic prose” (Washington put up) and as a latest phantasmagoria that “distills the essence of the US” (Seattle Post-Intelligencer).

Collected Ghost Stories (Oxford World's Classics)

'I was once aware of a such a lot terrible odor of mildew, and of a chilly form of face pressed opposed to my very own. .. 'Considered by means of many to be the main terrifying author in English, M. R. James used to be an eminent student who spent his whole grownup lifestyles within the educational atmosphere of Eton and Cambridge. His vintage supernatural stories draw at the terrors of the typical, during which records and items unharness negative forces, frequently in closed rooms and night-time settings the place mind's eye runs insurrection.

Darker Angels

Nominated for the Bram Stoker Award, Darker Angels takes the reader from the bloodstained battlefields of Virginia to the slave auctions of Haiti. As Abraham Lincoln lies in country in long island, the widow of the recognized abolitionist has an opportunity stumble upon with the poet Walt Witman, who has an astounding story to inform.

Mary Reilly

From the acclaimed writer of the bestselling Italian Fever comes a clean twist at the vintage Jekyll and Hyde tale, a singular instructed from the point of view of Mary Reilly, Dr. Jekyll's dutiful and clever housemaid. Faithfully weaving in info from Robert Louis Stevenson's vintage, Martin introduces an unique and beautiful personality: Mary is a survivor–scarred yet nonetheless strong–familiar with evil, but brimming with devotion and love.

Additional info for Zombie Nation (Zombies)

Show sample text content

Elle appréciait encore moins quand Mael s’exprimait par énigmes. — Qui êtes-vous ? demanda-t-elle en se proper en place assise, lui tournant le dos. Il n’était pas vraiment là, bien sûr. Il constituait malgré tout une phantasm plus agréable que l. a. réalité de Singletary. Ça faisait du bien de se retrouver un second loin de l’autre cinglé. — J’étais musicien, il y a bien longtemps. Et homme politique. J’étais également sorcier et chasseur. J’occupais mes journées à combattre des monstres. Et je conversais avec ceux que vous appelleriez des « dieux ». Elle eut un faible sourire. tremendous. Un fou de Jésus. Ou non, il avait évoqué des dieux, au pluriel. Peut-être un Hare Krishna. — Oh, je vois. Et que vous ont dit les dieux ? Sa voix se radoucit. — Serai-je franc ? Ils m’ont chuchoté dans le noir et le silence au fond des eaux. Ils m’ont dit que l’humanité était perverse. Que les hommes ont le mal dans leur cœur et qu’ils doivent expier leurs péchés par des actes. Par le sacrifice. Le sacrifice du sang. Plus nous retardons le rachat, plus le paiement deviendra élevé. Ils m’ont dit que si les rituels nécessaires n’étaient pas accomplis, si le bon œuvre restait trop longtemps en suspens, il pourrait se révéler nécessaire d’éliminer entièrement l’espèce humaine. Pour le bien de l. a. planète. — C’est…, commença Nilla, mais elle eut le bon sens de ne pas finir. — Dingue ? Je sais que c’est ce que vous pensez. Votre génération a los angeles technological know-how infuse. Votre will pay ne croit plus aux dieux. Vous pensez que tout arrive simplement par hasard, sans raison aucune, n’est-ce pas ? Vous appelez technological know-how cette croyance. De mon temps, nous étions plus sages. Quand les anciens parlaient, en particulier le Père des Clans, nous écoutions. Nilla se dressa au sommet du rocher pour le toiser. — Est-ce vous qui avez lancé l’Épidémie ? Elle insista : c’est vous ? C’est l’impression que j’ai. Vous avez ressuscité les morts pour qu’ils puissent tuer tous les vivants en votre nom. Je vous jure que… — Jeune fille, tu confonds l’auteur et l’agent. Je n’ai pas fabriqué l’Apocalypse. Je los angeles sers, c’est tout. Comme tu los angeles serviras. Elle hocha vigoureusement los angeles tête et voulut s’éloigner de lui, le plus vite attainable, reculant maladroitement sur le sol inégal. los angeles chaleur du soleil, accumulée toute los angeles journée dans los angeles rocaille, lui brûlait los angeles plante des pieds, mais elle continua à reculer malgré tout. Elle voulait lui échapper, échapper à… — Tu aurais pu aussi bien ne pas exister avant l’instant où tu t’es réveillée pour te retrouver dans cet état. Tu as été créée pour être l’épée dans ma major. Être mon arme. Il se dressait devant elle. Elle ne l’avait pas vu bouger, elle ne l’avait même pas vu se matérialiser… il se trouvait là, tout simplement. Elle s’immobilisa avant de le percuter. — Pourquoi crois-tu donc que ton nom a disparu ? — Facile. Dégâts cérébraux. Mon cerveau a cessé d’être alimenté en oxygène, de sorte qu’une partie des tissus sont morts. Il lui sourit. — Là, pour le coup, c’est moi qui trouve cela cinglé. Pourquoi le Père des Clans t’aurait ramenée à l. a. vie dans cet état dégradé ?

Rated 4.85 of 5 – based on 16 votes